Chapitre et investitures 2016 à Paris

Paris avait été retenu par notre Lieutenant, S.E. Pierre Murret-Labarthe, et par son conseil pour accueillir les cérémonies d’adoubement et d’investiture 2016.

Vendredi 23 septembre

Veillée d’armes et de prière

Le vendredi 23 septembre, dès 19 h 30, notre église capitulaire Saint-Leu-Saint-Gilles voyait les dames et chevaliers retirer leurs dossiers complétés par le tout nouvel annuaire de la lieutenance pour la France, qui recense les membres actifs, adhérents à l’Association des membres de la lieutenance pour la France de l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, conformément aux instructions du Grand Magistère.

À 20 h 30, la procession se forma dans la salle Baltard, pour gagner par la rue Saint-Denis le chœur de notre église capitulaire, où les 34 impétrants prirent place, leur manteau sur le bras, aux premiers rangs de l’assistance.

Pour la quatrième année consécutive, après Rome, Paris-Évry et Toulouse, S.E.R. Mgr Franco, assesseur de l’Ordre, faisait à la lieutenance pour la France le privilège de présider cette veillée d’armes et de prière, entouré par S.E.R. Mgr Shomali, évêque auxiliaire du Patriarche latin de Jérusalem, lui aussi particulièrement fidèle à nos cérémonies, et par S.E.R. Mgr Gemayel, évêque de l’éparchie de Notre-Dame-du-Liban de Paris des maronites en France. Son Excellence le professeur comte Borromeo, gouverneur général de l’Ordre, participait aux côtés de notre Lieutenant à cette veillée, témoignant par sa présence de son attachement à notre Lieutenance.

Précédant la bénédiction des insignes et des manteaux, l’homélie de S.E.R. Mgr Franco fut un plaidoyer poignant en faveur de la miséricorde, adossant son propos à la récente lettre du Cardinal Grand Maître à l’ensemble des chevaliers de France, qui appelle chacun à la réconciliation et à l’union au sein de notre Ordre.

Les impétrants lurent à l’invitation du célébrant leur promesse, puis gagnèrent l’autel majeur où ils signèrent individuellement le même engagement.

Le salut du Très Saint Sacrement fut un temps d’intense recueillement, ponctué par le Tantum ergo magnifiquement interprété par le chantre et par la chorale d’écuyers et de demoiselles, et repris avec gravité par l’assistance.

Après avoir invité l’assistance à prononcer avec lui la Prière du chevalier, notre Lieutenant prononça un discours remerciant pour leur présence les célébrants, les membres du Grand Magistère et les représentants des lieutenances étrangères. Il formula à l’intention des impétrants sa joie profonde de les accueillir dans l’Ordre, afin qu’ils contribuent par leur parfaite intégration dans la Lieutenance, et dans le strict respect de leurs promesses, à satisfaire les deux objectifs fondamentaux de chaque dame et chevalier : son propre enrichissement spirituel, et sa contribution au soutien de nos frères de Terre sainte par l’intermédiaire du Grand Magistère. Il remercia aussi le clergé, les religieuses et les paroissiens de notre église capitulaire pour leur accueil et leur disponibilité de chaque instant ; de toute évidence, par sa présence régulière aux messes hebdomadaires du vendredi, notre Lieutenant a positionné l’église capitulaire, et sa salle capitulaire, comme le siège naturel et pérenne de la Lieutenance.

Enfin, Mgr Shomali fit une intervention relative à la situation des chrétiens de Terre sainte et invita l’assistance à réciter avec lui la nouvelle Prière à Marie, reine de Terre sainte, dont le texte, préparé par la Lieutenance, a été formellement approuvé par S.Ém.R. le Cardinal Grand Maître.

Samedi 24 septembre

Chapitre

Le samedi 24 septembre à 10 heures se tint, toujours dans notre église capitulaire, le chapitre de la lieutenance pour la France.

Après un mot d’accueil du Lieutenant, l’abbé Villemin, cérémoniaire ecclésiastique de la Lieutenance, lut la prière d’ouverture et Pierre Jaillard, chancelier, énuméra les membres décédés depuis le dernier chapitre. De nouveau, la Prière du chevalier précéda la Prière à Marie, reine de Terre sainte, lancée par l’abbé de Bruchard, fidèle à notre chapitre.

Puis Philippe Radal, secrétaire, lut son compte rendu d’activités, vivant témoignage du dynamisme de notre institution, avant que l’abbé Bernard Zimmermann, notre trésorier, ne rende compte des sommes envoyées au Grand Magistère, plus de 350 000 euros cette année, en rappelant le point de départ de 2013, et en insistant sur la quasi-absence de frais de fonctionnement, la Lieutenance œuvrant depuis quatre ans sans locaux et uniquement avec des bénévoles.

Le Lieutenant tint à saluer particulièrement l’abbé Zimmermann, trésorier de la Lieutenance, appelé au sacerdoce. Puis il s’adressa à l’assistance en rappelant les objectifs et missions de l’Ordre, et invitant les futurs membres de l’Ordre à rester fidèles au contenu de leurs engagements.

Dominique Neckebroeck, maître des impétrants, insista ensuite sur l’homogénéité et la qualité de la future promotion Sainte-Faustine-Kowalska, et présenta chacun des impétrants, qui se leva à l’énoncé de son nom.

Le Lieutenant remit enfin aux promus dans l’Ordre leurs insignes. Deux membres de l’Ordre reçurent la grand-croix, douze la plaque de grand officier et quatorze la cravate de commandeur.

Adoubements et investitures

À l’issue de ce chapitre, rendez-vous fut donné à 14 h 15 à l’assistance aux Invalides, et plus précisément dans la magnifique salle Turenne proche de la cathédrale Saint-Louis.

S.E. Pierre Murret-Labarthe accueillait sur le perron de la cathédrale les invités de la Lieutenance, le général d’armée Benoît Puga, nouveau grand chancelier de la Légion d’honneur, qui arborait sur son uniforme, outre le cordon de la Légion d’honneur et les plaques des ordres nationaux, la plaque d’or du Mérite du Saint-Sépulcre, et qui était accompagné par son épouse. De la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur, participaient aussi le général Laporte-Many, directeur de cabinet, et François Sourd, chef de cabinet. Le gouverneur des Invalides, le général d’armée Bertrand Ract-Madoux, avait pris place dans le chœur.

L’ordre de Malte était représenté par S.E. le comte de Beaumont-Beynac à la tête d’une délégation de trois chevaliers, et l’Ordre de Saint-Jean-Grand Bailliage de Brandebourg pour la France par le comte Alain de Madaillan.

Le Grand Magistère outre S.Ém.R. le Cardinal Grand Maître et S.E.R. Mgr Franco, avait délégué S.E. le comte Borromeo, gouverneur général, S.E. l’ambassadeur Bastianelli, chancelier, et François Vayne, directeur de la communication, Maître Philippe Plantade complétant tout naturellement cette délégation. Les lieutenances étrangères étaient représentées, outre par Jean-Pierre Fierens, lieutenant pour la Belgique, par des délégués espagnols, luxembourgeois et monégasques.

La longue procession des dames et chevaliers précéda celle des impétrants, puis celle des célébrants. S.Ém.R. le cardinal O’Brien était précédé par LL.EE.RR. Mgrs Antonio Franco, assesseur de l’Ordre, Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours, Luc Ravel, évêque aux armées qui nous accueillait dans sa cathédrale, Maroun-Nasser Gemayel, évêque de l’éparchie de Notre-Dame-du-Liban de Paris, et William Shomali, évêque auxiliaire du Patriarche latin de Jérusalem, ainsi que de nombreux prêtres.

S.E.R. Mgr Franco prit la parole en premier, pour lire le message du Cardinal Grand Maître, traduit en français, se réjouissant de présider pour la quatrième fois consécutive les cérémonies d’adoubement de la lieutenance pour la France, et remerciant S.E.R. Mgr Ravel pour avoir bien voulu accepter de mettre sa cathédrale à la disposition de l’Ordre. Dans ce message, le Grand Maître annonçait également la nomination comme consulteur du Grand Magistère de Mgr Aubertin, archevêque de Tours, chargé à partir du 8 décembre de diriger la Lieutenance avant la nomination d’un nouveau lieutenant. Dans cette intervention, le Cardinal mettait également l’accent sur le travail effectué par l’actuel lieutenant et son équipe depuis quatre ans. 

Après un mot d’accueil de S.E.R. Mgr Ravel, particulièrement heureux de recevoir S.Ém.R. le cardinal O’Brien, dont il rappela qu’il avait été l’évêque aux armées des États-Unis, commença la cérémonie proprement dite de réception des impétrants suivant un rite immuable, le cardinal O’Brien adoubant chacun d’entre eux dans un climat de solennité et de recueillement très palpables, que la majesté des lieux contribuait à accentuer.

Puis la messe de la dédicace de la basilique du Saint-Sépulcre fut notamment marquée par une très belle homélie de S.E.R. Mgr Ravel sur le chevalier, veilleur avant le combat qu’impose le monde. L’évêque aux armées développa sa réflexion sur la marche dans le temps, l’avancée irrésistible de l’Ordre et bien sûr plus généralement de l’Église, marche ponctuée de cahots, avec en son sein le chevalier, homme de combat, mais aussi en veille, qui annonce, après la lutte, la miséricorde.

À la fin de la cérémonie, après avoir lu avec l’assistance la Prière du chevalier et de la dame, le Lieutenant formula des remerciements, tout d’abord à l’attention de S.E.R. Mgr Ravel et des célébrants, puis en direction du Grand Chancelier de la Légion d’honneur, qui a singulièrement honoré l’Ordre en lui réservant une de ses premières participations dans le cadre de ses nouvelles fonctions, aux représentants des autres ordres de chevalerie, et aux délégations des lieutenances étrangères, sans oublier la représentation du Grand Magistère, qui a une nouvelle fois distingué tout particulièrement la lieutenance pour la France.

Le carré d’honneur formé dans la cour des Invalides marqua ces cérémonies de 2016, tant les dames et chevaliers, sans oublier les écuyers, étaient nombreux, entourant leur Grand Maître, les prélats et prêtres concélébrants, et le Grand Chancelier de la Légion d’honneur.

Cocktail et dîner officiel

À 20 heures, plus de 250 personnes entouraient les 34 nouveaux membres de l’Ordre dans les salons de l’Automobile Club de France (ACF). Des conditions météorologiques très favorables permirent de profiter des terrasses offrant une vue unique sur certains des plus beaux monuments de la capitale.

À l’issue du cocktail, S.E. Pierre Murret-Labarthe, entouré de S.Ém.R. le cardinal O’Brien et du général Puga, remit les insignes du Mérite de l’Ordre, tout d’abord à Mme Isabelle Lefèvre, dont la contribution bénévole à de nombreuses activités de la Lieutenance est particulièrement appréciable, et au père Philippe Capelle-Dumont, doyen de la faculté de philosophie de l’Institut catholique de Paris et président de l’Académie catholique de France.

Puis ce fut un dîner particulièrement réussi dans la bibliothèque de l’ACF, dans une ambiance particulièrement détendue, joyeuse et chaleureuse.

À l’issue de celui-ci, S.E. Pierre Murret-Labarthe prononça un nouveau discours mettant l’accent sur la nécessité de la réconciliation telle que demandée par le Grand Maître dans sa lettre du 25 juillet et sur la nécessaire adaptation de l’Ordre à l’évolution du temps.

Prenant à son tour la parole, le Cardinal Grand Maître, de retour de Jérusalem, évoqua la situation particulièrement difficile des chrétiens d’Orient et de Terre sainte. Il forma des vœux pour la mission confiée à S.E.R. Mgr Aubertin en vue de la nomination d’un nouveau lieutenant, et souligna le rôle et l’action de l’actuel lieutenant. Le Cardinal Grand Maître marqua enfin son attachement à la fraternité d’armes en demandant à être pris en photo avec le Grand Chancelier de la Légion d’honneur et l’ensemble des militaires présents dans la salle.

Dimanche 25 septembre

Messe dominicale d’action de grâces

Enfin, dernière étape des adoubements et des investiture, la cérémonie d’action de grâces se déroula le dimanche matin dans l’église Saint-François-Xavier, à l’occasion de la messe paroissiale de 11 h 30.

S.E.R. Mgr Franco présidait l’eucharistie aux côtés de Mgr Lefèvre-Pontalis, curé de cette magnifique et vivante paroisse, et d’une dizaine de prêtres membres de l’Ordre. Plus d’une centaine de chevaliers, dames, écuyers et demoiselles participaient à l’office. Ils formèrent à la fin de la messe un carré d’honneur impressionnant qui a paru marquer les nombreux paroissiens, à en juger par la multitude d’appareils photographiques fixant cette scène qui clôturait ainsi ces trois magnifiques journées.

Gageons que les 34 nouveaux membres de notre Lieutenance (ci-dessus) garderont un souvenir durable et prégnant de cette entrée dans l’Ordre, et qu’ils y trouveront matière à s’investir dans ses activités, dans le respect de leurs promesses et de leur engagement pris devant le Grand Maître de l’Ordre.

L’Ordre équestre des chevaliers du Saint-Sépulcre de Jérusalem poursuit sa grande marche dans le temps avec une étape importante : il s’enrichit de nouveaux chevaliers, de nouvelles dames, d’un nouveau prieur. Cette avancée irrésistible est la marque de la grande Église, la « Catholique » comme l’appelait saint Augustin. Elle avance, disait-il, « entre les consolations de Dieu et les désolations du monde ».

Cette marche de l’Église, d’âge en âge, doit capter nos regards. Elle a commencé il y a vingt siècles en Terre sainte, au pied de la croix, au Golgotha. La vôtre aussi, il y a neuf cents ans, au creuset même de notre foi, entre le Calvaire de la mort et le Tombeau de la Résurrection, dans ces espaces étroits, d’une densité formidable, aujourd’hui couverts d’une église croisée où se pressent les pèlerins et les curieux.

Lire la suite : Le chevalier, veilleur avant le combat qu’impose le monde

Monsieur le Cardinal,
Excellences Révérendissimes, Excellences,
Monsieur le Grand Chancelier,

Tous les chevaliers et dames de la lieutenance pour la France, l’ensemble de ses responsables territoriaux et des membres de son conseil, se joignent à moi pour Vous exprimer, Éminence, notre filial respect et notre profonde reconnaissance d’avoir accepté de présider, une fois encore ce soir, notre « réunion de famille » annuelle.

Grâce à la grande bienveillance de l’évêque aux armées françaises, Monseigneur Luc Ravel, que je remercie tout particulièrement pour sa disponibilité, son soutien et sa présence, les adoubements ont été célébrés cet après-midi, dans un recueillement exemplaire, en la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Les Invalides sont à la fois un lieu sacré et un hôpital voulus par le roi Louis XIV en l’honneur des armées françaises et plus particulièrement afin de soigner spirituellement et physiquement les soldats français blessés au combat. Comme ancien aumônier militaire sur les champs de bataille du Vietnam, et comme ancien archevêque catholique aux armées américaines, ce lieu ne pouvait que Vous accueillir, Éminence.

Honneur Vous soit rendu en cette occasion !

Dans Votre lettre d’une très grande élévation spirituelle adressée le 25 juillet dernier à chaque membre de notre lieutenance française, Vous nous incitez à l’enthousiasme, à une nouvelle vigueur et, plus précisément, Vous nous invitez à nous retrouver — je cite Vos propos — « avec un cœur nouveau ».

Il appartient désormais à chacun d’entre nous, chevaliers et dames de l’Ordre, de mettre en œuvre Vos souhaits !

Lire la suite : Discours du Lieutenant au dîner officiel

Photographies de Multimédia Vidéo Production

Notre confrère Philippe Cabidoche, photographe et réalisateur sous la raison sociale Multimédia Vidéo Production, a réalisé un reportage photographique de plus de 1 500 prises de vue sur l’ensemble des cérémonies, dont sont tirées plusieurs illustrations de ces pages.

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6