L’Ordre est associé par le père Jean-Marie Ruspil, curé de Pibrac, et par M. Bruno Costes, maire de Pibrac, aux fêtes de sainte Germaine en juin 2016 :

  • le 12 au matin de l’église Sainte-Madeleine à la basilique Sainte-Germaine, sous la présidence de Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban ;
  • le 15 après-midi de la basilique Sainte-Germaine à l’église Sainte-Madeleine, sous la présidence de Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse.

Les vêpres et la messe sont célébrées à l’intention des chrétiens de Terre sainte le premier vendredi de chaque mois depuis 2004 (sauf l’été et le cas échéant le Vendredi saint) en l’église Notre-Dame-du-Taur de Toulouse (12 rue du Taur) :

  • 18 h 00 : vêpres ;
  • 18 h 30 : messe, présidée depuis 2013 par l’abbé Vincent Gallois, curé de Saint-Sernin.

Mémoire de Notre-Dame de Lourdes. En 1858, trois ans après la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, une toute jeune fille, sainte Bernadette Soubirous, contempla à plusieurs reprises la Vierge Marie dans la grotte de Massabielle au bord du Gave, près de Lourdes, devenue dès lors un lieu vénéré par des foules innombrables de fidèles.

Martyrologe romain, 11 février.

 

À Nevers, en 1879, sainte Bernadette Soubirous, vierge. Née à Lourdes d’une famille très pauvre, elle ressentit, toute jeune fille, la présence de la Vierge Marie immaculée dans la grotte de Massabielle, et par la suite, ayant pris l’habit de religieuse, elle mena à Nevers une vie humble et cachée.

Martyrologe romain, 16 avril.

La fête de sainte Bernadette Soubirous est célébrée à l’anniversaire de sa mort, le 16 avril 1879. Sa mémoire peut être célébrée en France à l’anniversaire de la première apparition parlante de la Vierge Marie, le 18 février 1858.

Notre-Dame-de-Lourdes est la sainte patronne de la province de Bordeaux de l’Ordre, et sainte Bernadette Soubirous celle de la commanderie de Gers-Hautes-Pyrénées, qui fête à Lourdes :

Lire la suite : Notre-Dame de Lourdes et sainte Bernadette Soubirous

Le pèlerinage au lieu de l’ermitage vertigineux d’Amadour à Rocamadour a commencé au début du XIe siècle. En 1166 y fut découvert un corps attribué à Amadour. Saint Louis y vint en 1244, avec sa mère Blanche de Castille et ses frères, demander le bonheur pour la France : le pèlerinage prit alors une dimension nationale. L’église Saint-Sauveur fut érigée en basilique en 1913. Elle s’est dotée d’un nouvel orgue, inauguré en novembre 2013, qui allie audace et originalité et a l’aspect d’une proue de bateau, toutes voiles ouvertes.

De plus en plus de visiteurs viennent, en quête de sens et d’émerveillement, découvrir ce deuxième site le plus visité de France après le mont Saint-Michel : plus d’un million et demi de personnes chaque année. Le sanctuaire reste en effet un lieu très vivant où tout concourt à la beauté, signe du Ciel et chemin vers Dieu.

Lire la suite : Pèlerinage de la Saint-Louis à Rocamadour

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Mai 2017
D L Ma Me J V S
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3