En Terre sainte, le système éducatif est de tradition britannique. En Israël, il comprend un secteur public laïque, un secteur public religieux et un secteur privé reconnu comprenant des écoles laïques et de toutes obédiences religieuses, notamment juives orthodoxes et chrétiennes.

Toutes les Églises chrétiennes ont leurs propres écoles, qui scolarisent plus de 30 000 élèves. Parmi elles, les 44 écoles du Patriarcat (5 en Israël, 14 en Palestine dont 3 dans la bande de Gaza, 22 en Jordanie, 3 à Chypre) sont créées dans le cadre de la paroisse et lui restent intimement liées ; lorsqu’il n’en est pas lui-même le directeur, le curé y exerce une action spirituelle importante. Elles emploient 1 500 personnes, y compris les professeurs, et scolarisent 22 000 élèves. Elles sont classées parmi les meilleures par le ministère israélien de l’Éducation.

Les écoles chrétiennes tiennent une place fondamentale dans la vie des communautés et pour leur avenir. Elles sont d’abord un lieu d’éducation, qui participe à maintenir les chrétiens d’Orient dans leur pays. Accueillant en majorité des élèves chrétiens des différentes confessions (80 % des élèves en Israël, 64 % en Palestine hors Naplouse et Gaza, et 75 % en Jordanie), mais aussi 30 % de musulmans, elles contribuent à la coexistence des différentes communautés. Elles sont enfin un vivier de vocations religieuses et sacerdotales. Aussi, le Patriarcat est guidé par une vision très précise : si l’on veut maintenir la présence des chrétiens en Terre sainte, il faut porter la plus grande attention possible à une éducation chrétienne. « Le meilleur moyen de sortir de la pauvreté est une bonne formation », entend-on en permanence. Le Grand Magistère soutient pleinement cette vision.

L’État d’Israël prenait en charge une partie des dépenses du secteur privé reconnu, de façon ordinaire jusqu’en 2015 quoique dans une proportion réduite, mais seulement de façon extraordinaire depuis lors. Le ministère israélien de l’Éducation a aussi pris en 2014 de nouvelles réglementations limitant la capacité des écoles chrétiennes à percevoir des frais de scolarité, qui étaient déjà généralement supérieurs aux possibilités financières de familles souvent assez pauvres. Pour équilibrer le budget des établissements, il a proposé d’intégrer les écoles chrétiennes au secteur public, ce qui menacerait leur caractère propre (matières obligatoires, recrutement et révocation des enseignants par le ministère, carte scolaire). Permettre que tous les enfants chrétiens puissent fréquenter l’école choisie par leurs parents et qu’aucun ne soit privé d’éducation chrétienne à cause de la pauvreté nécessite donc de rechercher de nouvelles ressources, et l’aide aux écoles en Terre sainte constitue la ligne de dépense la plus importante du Grand Magistère.

Actuellement, les travaux portent :

  • principalement sur la rénovation de différentes écoles qui n’avaient pas pu être correctement entretenues ces dernières années et s’étaient fortement détériorées, avec des conséquences négatives sur la formation. C’est principalement le cas en Jordanie, où les écoles du Patriarcat accusent un certain retard sur les autres écoles, publiques et privées, tant en ce qui concerne les bâtiments que l’enseignement ;
  • sur l’extension d’écoles, qui s’avère aussi nécessaire parce que les parents souhaitent toujours envoyer leurs enfants dans des écoles catholiques en raison de la bonne formation qui y est dispensée, malgré le montant élevé des frais de scolarité, et qu’ils veulent les laisser dans une seule et même école pendant toute la durée de leur scolarité ;
  • sur une augmentation des salaires des enseignants sur cinq ans, pour porter leur moyenne en 2021 autour de 1 060 dollars en Palestine et 720 dollars en Jordanie, afin d’éviter la perte de bons professeurs attirés par les salaires des autres écoles. Cette augmentation coûtera 454 000 dollars cette année.
Âge Cursus israélien Cursus français
Israël et Jérusalem-Ouest
Palestine et Jérusalem-Est
Jordanie Égypte

3 mois à 3 ans

Crèche ou garderie

Crèche

Garderie de Haïfa (2008, 2013)

Crèche de Bethléem (2008)

 

 

18 mois à 4 ans

Garderie

Jardin d’enfants

Garderie de Haïfa (2013)

Crèche de Bethléem (2008)

   

3 à 4 ans

Jardin d’enfants facultatif

Petite et moyenne sections de maternelle

 

Jardin d’enfants de Beit-Sâhour (2015)

   

5 ans

Jardin d’enfants obligatoire

Grande section de maternelle

École de Jaffa-de-Nazareth (2015-2017)

École de Gaza (2015)

École de Bir-Zeit (2013)

École d’Al Hashimi (2009-2010, 2016)

École de Na’our (2010, 2014)

École d’Al Wahadneh (2010)

École de Kerak (2010)

Écoles de Balad et de Ma’in à Madaba (2009-2010)

 

6 à 11 ans

1re à 6e classes (école primaire)

Cours préparatoire à 6e (école élémentaire et collège)

École de Jaffa-de-Nazareth (2004-2005)

École Al-Liqa’ de Beit-Hanina (2015)

École d’Al Ashrafieh (2014)

École de Naour (2010, 2014)

École d’Al Wahadneh (2010)

École de Kerak (2010)

École d’Al Hashimi (2009-2010)

École de Fuheis-Al Alali (2009-2010)

Écoles de Balad et de Ma’in à Madaba (2009-2010)

École de Taweirat (2015)

École de Beni-Sueh (2012)

12 à 14 ans

7e à 9e classes (cycle intermédiaire)

5e à 3e (collège)

École de Jaffa-de-Nazareth (2015-2017)

Collège des Frères des écoles chrétiennes de Jaffa (2012)

École de Rameh (2007)

 

École de Naour (2010, 2014)

Écoles de Balad et de Ma’in à Madaba (2009-2010)

 

15 à 18 ans

10e à 12e classes (cycle supérieur)

2e à terminale (lycée)

École de Jaffa-de-Nazareth (2015-2017)

École de Rameh (2011-2012)

École de Reneh

École de Bir-Zeit (2008-2009)

École de Gaza

École de Mafrak (2014)

Établissement scolaire Saint-Joseph d’Amman (2013)

 
 

Takhrij (tawjihi en Palestine et Jordanie)

Baccalauréat

       
 

 

Enseignement supérieur

 

Institut professionnel salésien de Bethléem (2012)

Université de Bethléem (2012)

Campus de Beit-Hanina (2010)

École biblique et archéologique française de Jérusalem (2010)

Université américaine de Madaba

 
 

 

Enseignement adapté

 

Institut Effetà-Paul-VI de Bethléem (2010, 2011, 2013)

   

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Juin 2017
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1