Une cinquantaine de communautés ecclésiales chrétiennes vivent en Terre sainte.

Orthodoxie

Le patriarcat grec-orthodoxe et le patriarcat arménien de Jérusalem comprennent dans leur juridiction aussi bien Israël et la Palestine que la Jordanie. Il existe également un archidiocèse copte-orthodoxe de Jérusalem et du Moyen-Orient, un archidiocèse orthodoxe éthiopien de Jérusalem et un vicariat patriarcal orthodoxe syriaque. L’Église orthodoxe russe a elle-même d’importants sanctuaires et propriétés en Terre sainte.

Directives pour le renouveau de l’Ordre au seuil du IIIe millénaire, 1999, 27.

Les patriarches catholiques et orthodoxes de Terre sainte :

L’Église syro-orthodoxe compte 600 familles en Terre sainte, dont la moitié à Bethléem et la plupart des autres à Jérusalem. L’Ordre soutient ses paroisses de Jérusalem et de Bethléem.

Protestantisme

L’Église anglicane et « l’Église luthérienne » ont toutes deux des diocèses à Jérusalem et les luthériens allemands ont aussi leur Probst. D’autres Églises et d’autres communautés protestantes et chrétiennes y ont également leurs institutions et leurs activités.

Directives pour le renouveau de l’Ordre au seuil du IIIe millénaire, 1999, 28.

Œcuménisme

Chaque membre de l’Ordre doit être, autour de lui, un catalyseur et un ferment afin de faire progresser le souci de la paix et de l’union des chrétiens en Terre sainte, ce territoire sacré que l’Église a confié d’une façon toute spéciale à l’Ordre. C’est là le « point de vue œcuménique » que le pape Jean-Paul II a demandé d’adopter pour la préparation du Grand Jubilé de l’an 2000.

Cette préparation exige que chaque membre de l’Ordre s’emploie, dans toute la mesure de ses moyens, à intéresser la société, au sens large, à la défense du droit à l’existence de tous les peuples, et des droits de l’Église en tant que messagère de paix et de justice parmi les peuples.

Les chevaliers ou les dames du Saint-Sépulcre restent toujours des milites Christi, constamment engagés dans la lutte pour construire le monde moderne et collaborer au continuel travail divin de création.

Directives pour le renouveau de l’Ordre au seuil du IIIe millénaire, 1999, 39.

Le Conseil des Églises du Moyen-Orient (CEMO ; site en anglais et en arabe), fondé en 1930 par des protestants, réunit des orthodoxes depuis 1961 et 1974, et le Conseil des patriarches catholiques d’Orient depuis 1990.

Les chefs des Églises chrétiennes de Jérusalem publient fréquemment des messages communs :

Sa Béatitude le Patriarche Fouad Twal n’a de cesse de répéter que « le diocèse a de fait une vocation à échelle mondiale et œcuménique. »

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens se tient en Terre sainte une semaine après le reste de l’hémisphère nord pour laisser le Patriarcat arménien apostolique de Jérusalem fêter le 19 janvier la Théophanie (Noël et l’Épiphanie). Chaque année depuis 1972, elle y est précédée par une intervention du père Frans Bouwen, père blanc, sur l’actualité œcuménique de l’année précédente :

Au niveau universel, l’œcuménisme a produit des rapprochements significatifs entre confessions chrétiennes.

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6