Le pape saint Jean XXIII a donné le 11 avril 1963 l’encyclique Pacem in terris sur la paix entre toutes les nations, fondée sur la vérité, la justice, la charité, la liberté :

La paix sur la terre, objet du profond désir de l’humanité de tous les temps, ne peut se fonder ni saffermir que dans le respect absolu de lordre établi par Dieu.

Le pape bienheureux Paul VI a donné le 26 mars 1967 l’encyclique Populorum progressio sur le développement des peuples :

Le développement des peuples, tout particulièrement de ceux qui s’efforcent d’échapper à la faim, à la misère, aux maladies endémiques, à l’ignorance ; qui cherchent une participation plus large aux fruits de la civilisation, une mise en valeur plus active de leurs qualités humaines ; qui s’orientent avec décision vers leur plein épanouissement, est considéré avec attention par l’Église.

Le pape bienheureux Paul VI a prononcé le 4 octobre 1965 devant l’assemblée plénière des Nations unies à New York (États-Unis) un discours à l’occasion du vingtième anniversaire de l’Organisation :

5. (…) La paix, vous le savez, ne se construit pas seulement au moyen de la politique et de l’équilibre des forces et des intérêts. Elle se construit avec lesprit, les idées, les œuvres de la paix. Vous travaillez à cette grande œuvre. Mais vous nêtes encore quau début de vos peines. Le monde arrivera-t-il jamais à changer la mentalité particulariste et belliqueuse qui a tissé jusquici une si grande partie de son histoire ? Il est difficile de le prévoir ; mais il est facile daffirmer quil faut se mettre résolument en route vers la nouvelle histoire, lhistoire pacifique, celle qui sera vraiment et pleinement humaine, celle-là même que Dieu a promise aux hommes de bonne volonté.

Le pape bienheureux Paul VI a approuvé le 24 octobre 1968 les documents de la IIe assemblée générale de l’épiscopat latino-américain à Medellín (Colombie) :

II. Paix

1. Si « le développement est le nouveau nom de la paix » [Paul VI, Populorum progressio, n° 87], le sous-développement latino-américain, avec les caractéristiques propres aux différents pays, est une situation injuste, source de tensions qui vont à l’encontre de la paix. (…)

Lire la suite : Assemblée générale de l’épiscopat latino-américain

Le pape saint Jean-Paul II a appelé à la disparition du terrorisme dans un discours aux participants au congrès de l’Union mondiale démocrate-chrétienne du 19 février 1982 :

la meilleure réponse à la violence politique est toujours et partout un type de société où les lois sont justes, où le gouvernement fait tout pour satisfaire les besoins légitimes des populations et où les citoyens peuvent, dans la sécurité et la paix, vivre ensemble et construire leur propre avenir et celui de leurs compatriotes.

Saint Jean-Paul II.
Discours aux participants au congrès de l’Union mondiale démocrate-chrétienne du 19 février 1982, 6.

Lire la suite : Violence politique

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Juillet 2018
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4