Le bâtiment du Cénacle (Jérusalem-Ouest) comprend aussi des établissements juifs et intéresse toujours les musulmans. Il relève d’une réglementation israélienne.

Cénacle

Le Cénacle occuperait l’emplacement approximatif de la « chambre haute » où se tint la Cène (Mt XXVI, 17-35 ; Mc XIV, 12-31 ; Lc XXII, 7-38) et où se réfugièrent les Apôtres entre l’Ascension et la Pentecôte (Ac I, 13 – II, 41). Aussi les chrétiens y ont-ils un libre accès et l’autorisation d’y célébrer le lavement des pieds le Jeudi saint et les vêpres du dimanche de Pentecôte.

Par ailleurs, l’adjonction d’un mihrab dans la salle et d’un minaret sur le toit témoigne encore de l’usage du bâtiment comme mosquée de 1523 à 1948, et les musulmans le considèrent encore comme waqf.

Aussi est-il interdit d’y célébrer aucun culte, sauf exceptions en faveur des papes saint Jean-Paul II en 2000 et François en 2014. La Custodie a donc construit à proximité une église Ad Cœnaculum.

Synagogue du Roi-David et école talmudique

Le rez-de-chaussée abrite un cénotaphe attribué au roi David par une tradition du XIIe siècle qui en faisait depuis 1949 le seul lieu saint juif de Jérusalem-Ouest et par suite, jusqu’en 1967, le seul lieu saint juif accessible aux juifs. Autour furent établis une synagogue et une école talmudique.

Messes du lieu

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Novembre 2018
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1