Mardi 21 octobre 2014.

Nous terminons la visite de quelques sites de Nazareth par une étonnante découverte, non ouverte au grand public. Il s’agit du lieu dit de « la tombe du Juste », situé en sous-sol de bâtiments abritant la communauté des Sœurs de Nazareth, lesquelles nous réservent un chaleureux et roboratif accueil. Lorsqu’elles achètent un terrain au XIXe siècle pour y construire une communauté, cet endroit est réputé, d’après la tradition, mais sans aucune preuve, abriter la tombe d’un Juste ; ce « Juste » pouvant éventuellement être saint Joseph, père adoptif de Jésus, ainsi qualifié en Matthieu I, 19. En 1884, lors de travaux dans la cour, un ouvrier voit le sol se dérober sous lui et, trois mètres plus bas, il se retrouve dans une ancienne salle voutée. Les fouilles entreprises permettent de découvrir des sous-sols de plusieurs époques : une église byzantine, une habitation privée, des bains, un dallage romain et un réseau de caves accessible par plusieurs escaliers ; l’une de ces caves est aménagée en chapelle avec un autel de pierre, où a longtemps persisté, nous dit-on, une odeur d’encens. Et, au niveau le plus bas, un tombeau, fermé par une pierre ronde verticale, assez facilement manœuvrable aux dires de ceux d’entre nous qui s’y essaient à l’invitation de la sœur qui nous guide. Tout semble indiquer que le culte d’un saint a été pratiqué dans cette cave, typique du Ier siècle : était-ce Joseph ? La surprenante ambiance qui émane du lieu, comme la solide certitude des sœurs qui nous accompagnent seront des éléments pouvant emporter la conviction de nos cœurs…

Connexion

Si vous êtes inscrit, la connexion vous donne accès à certaines informations privées.

Inscription

Si vous n’êtes pas encore inscrit, demandez à l’être :

Inscription

Calendrier

Novembre 2018
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1